Changer la finition de mon parquet

Dans notre article sur la teinte de parquet, voyons ici comment choisir sa teinte.
S’il vous prend l’envie de changer la finition de votre parquet, sachez qu’il n’est jamais trop tard et qu’avec un peu d’huile de coude, vous pourrez obtenir des résultats étonnants.

La rénovation de votre parquet vous permet de le remettre en état mais c’est aussi l’occasion pour vous de changer la finition et ainsi de lui apporter un aspect ou une résistance différente de la précédente.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe trois types de finitions, la cire, qui est une finition naturelle, s’applique au balai ou au chiffon en trois couches. C’est la moins résistante des trois mais son charme rustique et son odeur prononcée rende à votre parquet toute sa splendeur naturelle.


L’huile va agir en imprégnation, elle pénètre le bois en profondeur afin de le protéger efficacement de l’intérieur. Elle est donc très résistante et facile à entretenir et s’applique en deux couches avec un rouleau. Quant au vernis ou vitrificateur, il s’applique au rouleau mais attention à ne pas choisir un vitrificateur traditionnel qui s'écaillerait au fur et à mesure du temps.

Maintenant revenons aux fondamentales de notre article, le changement de finition.

Sachez qu’avec un ponçage digne de ce nom, vous pouvez changer de finition à souhait. Toutefois votre parquet est dans la plupart du temps du bois, qui reste un matériau vivant qui réagit avec son environnement. Ne changez donc pas la finition une fois par an au risque de changer de parquet au bout de 5 ans à peine.

Nous l’avons vu dans de précèdent post, le ponçage n’est pas insurmontable mais c’est une étape incontournable afin de changer la finition, il faut rendre le bois brut afin de le façonner à sa façon. Si vous n'êtes pas sûr de vous, vous pouvez faire appel à un professionnel. En effet, si vous poncez trop votre parquet et que des niveaux apparaissent, il faudra poncer de nouveau l'ensemble du parquet.


Une fois votre ponçage effectué, vous conviendrez que les finitions existantes ont disparu, hormis l’huile. Il est donc temps pour vous d’appliquer la finition que vous avez choisie. À part les finitions huilées, la cire et le vernis disparaissent totalement après un ponçage.

Mais pas de panique car même sur les parquets huilés, vous pourrez appliquer de la cire naturelle ou du vernis sans que cela n’abime votre bois, au contraire, celui-ci bénéficiera ainsi d’une double protection. Toutefois vous ne pourrez effectuer cette opération qu’une seule fois car le pouvoir imprégnant de l’huile ne vous permettra pas de réitérer l’opération chaque année.

Avantages et inconvénients des finitions

La cire : c’est un produit naturel et esthétique. Il est moins résistant que le vernis et son entretien est plus délicat. En effet, s’il est fortement taché, un ponçage local et une couche de cire seront nécessaires.

L’huile : vous obtenez avec l’huile l’aspect traditionnel et intemporel d’un bois authentique. Du côté de ses inconvénients, ses entretiens son assez simples mais réguliers car pour une longévité et très belle tenue dans le temps, tous les 6 mois il est nécessaire de le re-huilé.

Le vernis : c’est le plus économique et facile d’entretien. De plus il est extrêmement résistant à de nombreuses agressions, toutefois, il est moins esthétique que l’huile ou la cire. Optez donc pour un vernis récent afin d’éviter les écaillements, le jaunissement ou la dureté au pas.

Lire aussi

Comment changer la teinte d'un parquet avec une peinture ?

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter