Les labels qualité de parquet

Puisque le domaine de la parqueterie est en plein essor et que le savoir-faire professionnel n’est pas toujours respecté, il importe de connaître les différents labels de qualité pour bénéficier d’un parquet durable. Découvrez ces labels dans le cadre de notre dossier sur les normes et législations sur l'installation de parquet.

Quid du label de qualité ?

Il s’agit d’une certification délivrée par une commission de parqueteurs reconnus. Elle garantit un minimum d’une dizaine d’années d’expérience professionnelle dans la pose de parquets. Par ailleurs, le parqueteur labélisé dispose d’une formation complète incluant les différentes techniques de pose, de traitement et de ponçage des surfaces. Il connaît parfaitement les divers produits qu’il aura à utiliser. Sachez également que le métier de parqueteur nécessite des outils de travail spécifiques et adéquats, ce que le label de qualité assure. Cette certification comprend également l’aptitude du parqueteur à réaliser les travaux selon les normes actualisées et les règles de l’art.

Plusieurs labels de qualité sont présents sur le marché. Le Forest Stewarship Council (FSC) concerne le bois de parquet répondant aux normes économiques, écologiques et sociales. En ce qui concerne le PEFC ou Programme for the Endorsement of Forest Certification, il assure que le bois est issu d’exploitations forestières gérées de manière durable. Quant à la traçabilité du bois, elle est certifiée par le Tropical Forest Trust (TFT).

Les différentes normes des parquets

Malgré la présence de plusieurs normes de parquet sur le marché, la règle la plus importante à respecter consiste à vérifier que le marquage CE est présent sur les produits que vous achetez. Par ailleurs, la norme NF EN 13-756 définit le terme parquet. Il s’agit d’un revêtement de sol en bois avec une couche d’usure comprise entre 2 et 2,5 mm. Sachez également que différentes normes régissent les parquets. La certification NF EN 13488 concerne les éléments de parquet mosaïque. Quant aux parquets massifs, ils sont soumis aux normes NF EN 13629 pour le bois feuillu et NF EN 13990 pour celui résineux. En ce qui concerne le parquet contrecollé, il est régi par la certification NF EN 13489. En outre, l’épaisseur, l’essence du bois ainsi que le mode d’assemblage et de pose sont fixés par ces normes.

Norme CE.

La norme CE est le premier label à vérifier.

Le classement UPEC, pour sa part, détermine les spécificités d’un produit suivant quatre critères : la tenue à l’eau, l’usage, la tenue aux agents chimiques et le poinçonnement par mobilier statique. Toutefois, ce classement concerne uniquement le parquet stratifié. Il est nécessaire pour choisir quel type de parquet est le plus adapté à la construction. En optant pour des parquets labélisés et répondant aux normes en vigueur, soyez assuré de disposer d’un plancher solide qui bénéficiera d’une durée de vie optimale.

Autour du même sujet

Tout savoir sur la norme NF EN 13-756
La résistance au feu d'un parquet : quelle norme ?
Comment connaitre la performance accoustique d'un parquet ?
Le classification UPEC
Déterminer le type d'utilisation d'un parquet : la norme EN 685

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter